Aller au contenu principal

Adventices
La cuscute, un fléau redouté dans les cultures

La cuscute est une adventice des légumineuses fourragères tels que la luzerne, le trèfle et autres cultures. Elle est particulière par son mode de multiplication et d’infestation qui la rend fortement nuisible pour les différentes cultures. 

Dans un champ de luzerne ou de trèfle, elle est facilement reconnaissable par le rond de filament jaunâtre couvrant les plantes. La culture finit par disparaître et laisse la place pour l’installation d’autres adventices.

C’est une plante annuelle formée de plusieurs tiges filamenteuses jaunâtres (sans chlorophylle), longues, qui peuvent atteindre rapidement 2 mètres en quelques semaines. Ces filaments se développent sur les plantes en formant des « tâches ». Pour s’alimenter, elle plante ses suçoirs dans la tige et prélève directement les nutriments dans sa plante hôte. Elle étouffe les plantes attaquées qui finissent par disparaître.

Les parcelles sont contaminées généralement par une ou plusieurs graines de cuscute transportées par différents moyens. Une fois la parcelle contaminée, l’infestation se propage dans la parcelle par les tiges coupées et par les graines formées qui restent dans le sol jusqu’à 40 ans.

Cette cuscute est responsable d’une baisse de la production fourragère, présente un coût supplémentaire pour nos structures économiques en charge de la production de semences ou d’alimentation animale déshydratée. En cas de forte présence dans l’alimentation à base de fourrage, des intoxications des animaux sont possibles.

Les moyens de lutte sont limités et nos connaissances sur les facteurs agissants sur son développement sont méconnues.

Son développement sur notre territoire risque de limiter la production en luzerne et en trèfle qui sont un des leviers pour l’autonomie protéique de nos élevages.

Un comité de pilotage animé par la Fredon Nouvelle-Aquitaine (Organisme à vocation sanitaire pour le végétal, fédérant l’ensemble des détenteurs de végétaux) est mis en place pour travailler sur cette problématique. Un état des lieux est nécessaire pour déterminer son extension et bien évaluer son risque nécessaire pour élaborer un plan d’action de lutte à l’échelle régional.

Pour recenser sa présence sur le territoire et les situations aggravantes, un questionnaire simple et rapide est mis en ligne (https://forms.gle/7RXF7BwgwMnZRifQ9). Le nombre de réponses à ce questionnaire conditionnera l’aboutissement de cette étude. Exploitant agricole, technicien agricole, le partage de vos connaissances sur la cuscute est important.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

À Clavé, en Gâtine, cédants et repreneurs sont réunis sur l'exploitation de polyculture-élevage.
De gauche à droite : Olivier et Thierry Parent, Daniel et Valentin Nivault et François Agneray.
À 50 ans, il cède son exploitation et installe deux jeunes

À Clavé, Olivier Parent, 50 ans, a fait le choix de cesser son activité d'agriculteur après le départ à la retraite de son…

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laetitia Desclaux est installée à Orches.
" Plus qu'un travail, une véritable passion "
Laëtitia Desclaux est installée depuis mai 2023 à Orches. Elle partage son expérience de jeune installée. Entrée dans le monde du…
Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Publicité