Aller au contenu principal

Grippe aviaire
Aviculture : exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité

Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel leurs salariés, en espérant les retrouver à la sortie de crise. La question de l’emploi ressort comme un enjeu majeur pour la filière.

Charly Ferjeault et son oncle, Dominique, dans les bâtiments déserts depuis deux mois.
© Earl Ferjeault

À la mi-mars, tous les poulets et dindons de Jérôme Houdemond, éleveur à Clessé, sont partis à l’abattoir, « dans le circuit normal ». Depuis, il attend, sans visibilité sur une reprise à moyen ou long terme. « Tout le monde espère reprendre en juin ou juillet. Il faut quatre mois pour relancer la production. On a au moins besoin d’une date de départ pour se projeter. C’est ça le plus compliqué à vivre », témoigne-t-il.

La reprise se fait attendre, tout comme les aides financières : « La DDT attend l’arrêt de l’épidémie pour mettre en ligne le dispositif d'indemnisation. Je n’ai pas eu d’informations sur des indemnités d’urgence. J’ai essayé de voir pour obtenir le RSA et compenser les pertes, mais c’est très flou. Le statut de chef d’entreprise est particulier. On ne peut pas prétendre au chômage ni à des aides sociales. Tout le monde est dans cette situation. On attend ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Une des deux lagunes a été découpée dans la nuit de jeudi à vendredi.
Des dégradations en marge des festivités

Il y a quelques jours, une dizaine de syndicats, associations et partis politiques avaient appelé à des actions le long du…

Publicité