Aller au contenu principal

Mothais sur feuille
Une visite encourageante de la commission Inao

Mardi 13 juillet, la commission d’enquête de l’Inao est venue vérifier sur le terrain la faisabilité du cahier des charges du Mothais-sur-feuille, en vue de le faire passer en AOP. Dense, la journée a laissé entrevoir de l’espoir dans l’avancée du dossier.

© DR

Le programme de la journée ne laissait pas de place à l’ennui : le 13 juillet, cinq membres de la commission de l’Institut national de l'origine et la qualité (Inao) ont été reçus en terres deux-sévriennes, d’abord au Gaec des Trois villages (Périgné) le matin puis, l’après-midi, à la SCEA des Deux villages (Exoudun). Entre ces deux fermes, un petit détour par Celles-sur-Belle s’est imposé, pour visiter la laiterie de la Coopérative laitière de la Sèvre et la maison des fromages de chèvre. 

« Parmi la délégation se trouvaient Dominique Chambon, de l’AOP Rocamadour, et Michel Ocafrain, de l’AOP des jambons basques Kintoa, décrit Laurent Bonneau, vice président du syndicat de défense du Mothais. Nous leur avons retracé l’histoire du fromage et de son terroir, et leur avons montré ce que nous mettons en œuvre en lien avec son cahier des charges. »

Liste de recommandations

La question de la mise à l’extérieur des animaux 120 jours par an a notamment été abordée. « On sait bien que les AOP ne peuvent plus être sur un modèle intensif », souligne le vice président du syndicat. La visite de l’exploitation d’Exoudun, qui met déjà ses chèvres dehors l’été, a permis d’approfondir les échanges techniques avec les différents acteurs présents. 

Le bilan de la journée se révèle positif : « Ils nous ont laissé entrevoir de l’espoir. Après plus de 15 ans d’étapes pour sa reconnaissance, le Mothais est en bonne voie », laisse entendre Laurent Bonneau. Dans le courant de l’été, l’Inao devrait produire une liste de recommandations faisant suite à ce qui a été observé et débattu le 13 juillet. Les membres du syndicat de défense du Mothais sur feuille se tiennent prêts à la recevoir et à y apporter des réponses rapides, pour faire avancer au maximum le dossier avec la prochaine commission permanente de l’Inao, à l’automne prochain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
[En images] Retour sur la Fête de la Terre 2022 à Aigrefeuille-d'Aunis
La Fête de la Terre des Jeunes Agriculteurs de Charente-Maritime avait lieu samedi 27 et dimanche 28 août à Aigrefeuille-d'Aunis…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Démonter les a priori sur l’agriculture le temps d’un salon
Impliquée dans la préparation du salon Ambiance Terre depuis plusieurs années, l’équipe organisatrice verra aboutir, du 23 au 25…
Une vente qui fait débat
En agriculture, le sujet des terres et de leur vente échauffe souvent les esprits. C’est le cas avec une exploitation importante…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Publicité