Aller au contenu principal

Stratégie alimentaire
Une ration selon la productivité des chèvres et des fourrages

C’est un fait, le coût des concentrés continue d’augmenter. Comment s’adaptent les éleveurs face à ce phénomène ? L’analyse des résultats technico-économiques est une clé pour faire des choix. Illustration à la Scea Montplaisir, à La Ronde.

Les concentrés étant de plus en plus chers, Sylvain Marollaud cherche à ajuster les rations de ses chèvres pour s’y retrouver financièrement, sans rogner sur la qualité du lait.
© Chloé Poitau

Il avait réussi à bloquer le prix de son contrat en 2020, il ne le fera pas deux ans de suite. Cet été, Sylvain Marollaud, éleveur de 600 chèvres saanen à La Ronde (La Forêt-sur-Sèvre) a donc vu ses concentrés chèvres laitières augmenter non pas de 20 €/t mais bien de 50. Ce contexte de hausse touche toutes les productions, l’augmentation moyenne du coût sur les rations (humides et sèches) avoisinerait 30 €/tonne de lait, et conforte Sylvain dans sa volonté d’explorer de nouvelles pistes pour nourrir son troupeau :

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité