Aller au contenu principal

Conjoncture
Le coût de l’aliment plombe les éleveurs caprins

La Fédération nationale des éleveurs caprins tire la sonnette d’alarme : l’augmentation croissante des coûts de production, en particulier pour l’alimentation animale, risque de casser la dynamique de la filière.

Prix des 1000 litres de lait de chèvre, 2021
Le prix réel est le prix du lait, toutes primes comprises et toutes qualités confondues, à teneurs réelles en matières grasses et matières protéiques.
© Source : enquête mensuelle laitière SSP-FranceAgriMer

La Fédération nationale des éleveurs caprins (Fnec) a lancé une enquête auprès des éleveurs pour mesurer l’évolution des indices de prix. « Nous voulions faire rapidement un point précis par territoire afin d’évaluer l’impact sur l’économie des exploitations. Dès février, nous constations des niveaux records de l’Indice des prix d’achat des moyens de production agricole (Ipampa). En 2010 déjà, nous avions connu une hausse historique des coûts de production. Cette fin d’été, nous sommes au-delà de tout ce que nous avons connu jusqu’à présent », explique Sophie Espinosa, directrice de la Fnec. Dans un communiqué daté du 8 juillet, la fédération précise les indices suivants :  « février, 109,6 ; mars, 110,4 ; avril, 111. Ces indices sont les plus élevés depuis janvier 2005 ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Publicité