Aller au contenu principal

Conjoncture
Une revalorisation attendue de la rémunération

Alors que les voyants sont au vert, le prix du lait payé aux éleveurs reste en dessous de leur coût de revient. Christophe Limoges, président du Criel de Nouvelle-Aquitaine, demande des revenus décents pour les producteurs, gages d’avenir pour la filière.

Le Criel, présidé par Christophe Limoges, travaille à la prise en compte des coûts de production.
© Droit Réservé

Les producteurs continuent de déplorer un trop faible prix du lait, qui se répercute forcément sur le niveau de leur revenu. « Le prix moyen du lait payé aux producteurs est actuellement compris entre 345 € et 350 €/1 000 l, note Christophe Limoges, éleveur en Deux-Sèvres, et président du Criel Nouvelle-Aquitaine (voir en page 9).

Mais compte tenu de la bonne valorisation du beurre et de la poudre de lait dernièrement, il faudrait en face une revalorisation de 15 %. C’est l’équivalent de 5 centimes par litre de lait », insiste l’éleveur pour montrer que le souhait des producteurs n’est pas inconsidéré.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Publicité