Aller au contenu principal

Grandes cultures
Quel impact des chaleurs de mai sur les dates de maturité ?

Arvalis Institut du Végétal fait le point sur l’impact des températures du mois qui vient de s’achever sur les dates de maturité des orges et blés.

© Léa Calleau

Le mois de mai a été particulièrement chaud cette année notamment sur la 2ème décade (avec un écart de la T moy à la médiane d’au moins  + 5/6°C selon les secteurs) et des T max dépassant les 30°C plusieurs fois. Ces températures exceptionnelles ont des conséquences sur le fonctionnement des plantes particulièrement sur les secteurs où le déficit hydrique est important et accélèrent le cycle des céréales. L’espèce orge est sensible à cet excès de température du fait de son rythme de développement plus rapide que celui des blés. Si les orges ont pu « esquiver » davantage l’effet du stress hydrique sur la période de fin avril par leur précocité à épiaison et sa phase raccourcie montaison/épiaison, les températures chaudes de mai accélèrent son cycle et dans un grand nombre de situation, les orges d’hiver arrivent à maturité physiologique cette fin mai.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Moissons 2022 : le changement climatique s'annonce
Les moissons ont débuté très précocement cette année sur le territoire, à l’issue d’un printemps sec et chaud. Les…
Un abattoir à la ferme près de Champdeniers
 En une dizaine d’années, Magalie et Antony Papet ont expérimenté plusieurs aspects du métier d’éleveurs : salariat, vente…
« L’animal reflète l’humain », atteste la comportementaliste Pauline Garcia
De l’audiovisuel à l’élevage, il y a un pas que peu franchissent. Pauline Garcia l’a fait, en développant une activité de…
« Plus rien de rationnel »

Le début des moissons en ce début juin est certes timide, mais remarquable. « Des années comme celles-ci…

Le premier CS avicole de la région ouvre en septembre
Impulsé par les professionnels de la filière, le premier certificat de spécialisation avicole ouvrira ses portes en septembre au…
Une supplémentation pour valoriser la ration
Des extraits de plante, incorporés aux granulés, améliorent le processus de digestion des bovins, réduisant les risques d’acidose…
Publicité