Aller au contenu principal

Manifestation à Mauzé-sur-le-Mignon : opposants et défenseurs se préparent

Le collectif Bassines non merci annonce des actions fortes lors de la manifestation du 6 novembre. La Fnsea 79 mobilise les agriculteurs pour être présent sur le site de la réserve.

Jeudi 4 novembre, en soirée, le Préfet des Deux-Sèvres prenait un arrêté interdisant cortèges d'engins agricoles et toute autre manifestation le samedi 6 novembre sur les commune de niort, Mauzé-sur-le-Mignon et le Bourdet. Carte en illustration.

© Christelle Picaud

«Ce 6 novembre est une date importante pour toute la profession agricole ». Dans un appel à mobilisation diffusé en début de semaine, la Fnsea 79 pointe l’importance de la mobilisation des agriculteurs sur la réserve de Mauzé-sur-le-Mignon, samedi prochain. La Coordination rurale en sera. Un rassemblement qui répond à celui initié par le collectif Bassines non merci, qui a annoncé la semaine dernière vouloir à nouveau converger vers le site dans le but « de poser des gestes et des actes forts », selon Julien Le Guet, le porte-parole du mouvement.

La Fnsea 79 a donc prévu d’investir le site dans la matinée pour y organiser un moment d’échanges permettant d’expliquer le projet et les implications sur l’agriculture locale. Des représentants d’organisations professionnelles ainsi que des élus, dont Gilbert Favreau, le sénateur des Deux-Sèvres, sont attendus. De leur côté, les manifestants (Bassines non merci, la Confédération paysanne, les Soulèvements de la terre, la LPO) se rassembleront sur le champ de foire de Mauzé-sur-le-Mignon de 12 heures à 14 heures avant de se diriger vers le site de la réserve de 14 heures à 17 heures, dans un mouvement de « désobéissance civile non violente ». De son côté, la Fnsea 79 appelle à « une action pacifiste ».

A lire aussi : Les dégradations, ça suffit !

Jeudi 4 novembre, en soirée, le Préfet des Deux-Sèvres prenait un arrêté interdisant cortèges d'engins agricoles et toute autre manifestation le samedi 6 novembre sur les commune de niort, Mauzé-sur-le-Mignon et le Bourdet. 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Au jour 3, la mobilisation continue

15 h : Le préfet de Charente-Maritime, Brice Blondel, est resté plus de deux heures auprès…

"On sait que nous avons un produit riche en calcium", confient les frères Barré.
Un amendement calcaire produit à Blanzay

Dans le sud Vienne, la carrière Barré a relancé depuis peu la commercialisation de son produit "Calcibarré". Cet amendement…

En mars 2021, un loup avait été retrouvé à Lathus-Saint-Rémy. Il avait été percuté par un train.
Possibles attaques de loup dans la Vienne
Après de fortes suspicions la semaine dernière dans les Deux-Sèvres des attaques de brebis ont été constatées dans la Vienne…
Fabien Ruscassie et ses employées de la Cocotte Gourmande.
La Cocotte Gourmande a toujours bon appétit
La conserverie artisanale de légumes bio située à Barbezieux poursuit son développement.
Publicité