Aller au contenu principal

Trophées de l’excellence agricole
Les participants deux-sévriens au SIA 2022 mis à l’honneur

© Carole Lumineau

Qu’ils aient remporté des prix ou qu’ils soient revenus les mains vides, qu’ils soient montés à Paris pour la première fois ou qu’ils soient des habitués de la capitale, tous les exploitants et étudiants ayant participé au Salon international de l’agriculture cette année ont été conviés lundi 30 mai, à l’invitation de la chambre d’agriculture, de Groupama et du Crédit Agricole, à venir célébrer leur participation. « Nous avons voulu mettre à l’honneur ceux qui ont fait l’effort de représenter la production agricole de notre département », a ainsi présenté Jean-Marc Renaudeau, le président de la CA 79.

© Carole Lumineau

Ils étaient 31 cette année (individuel, groupe et établissement scolaire) à recevoir ce trophée de l’excellence agricole, distribué tous les ans. « Nous devons être acteurs de la valorisation de nos produits, a assuré Coralie Dénoues, la présidente du Conseil départemental, et cela passe par le travail que vous réalisez tous à l’occasion de ce salon ».

« Cette invitation fait plaisir, c’est une vraie reconnaissance de notre travail », abondent Karl et Jérôme Talon, éleveurs ovins à Saint-Aubin-de-Plain. « Au-delà des prix, l’important est de la jouer collectif et de faire la promotion de la race parthenaise, qui est assez confidentielle et qui a besoin d’être mise en avant », souligne Audrey Bonneau, associée du Gaec Delion, présent chaque année à Paris depuis le début des années 2000.

La relève se prépare

Tous ont tenu à souligner l’importance du renouvellement des générations, avec la participation cette année de onze étudiants des lycées des Sicaudières à Bressuire et de Jacques Bujault à Melle. À Melle, Solène Eccloo (première année BTS PA) et Alban Minoza (première année STAP) ont terminé dans le top 10 du concours caprins CJAJ (concours de jugement des animaux pour les jeunes), après avoir passé les pré-sélections pour faire partie des 15 restants sur 1 300.

© Carole Lumineau

Une fierté pour les deux jeunes, présents à la cérémonie avec Emie Villaret (deuxième année de BTS PA), qui a terminé neuvième sur 44 en équins et qui va rejoindre l’ESA d’Angers en septembre. Au-delà de la plaque, qui restera au lycée, cette expérience sera valorisée dans le parcours professionnel de ces jeunes.

Cette invitation fait plaisir, c’est une vraie reconnaissance de notre travail 

Pour la mère de Noah Robin, récompensé avec les élèves des Sicaudières et troisième du concours pointeur en Parthenaises, ce qu’elle a vu à Paris lui donne confiance en l’avenir de l’agriculture. « J’ai été impressionnée par le potentiel de ces jeunes. Ils sont tous très solidaires les uns des autres, le SIA a été une belle fierté ». « Les classes agricoles sont pleines, c’est un beau signal pour l’avenir », indique Jérôme Jacques, le directeur de l’EPLEFPA de Bressuire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Moissons 2022 : le changement climatique s'annonce
Les moissons ont débuté très précocement cette année sur le territoire, à l’issue d’un printemps sec et chaud. Les…
Un abattoir à la ferme près de Champdeniers
 En une dizaine d’années, Magalie et Antony Papet ont expérimenté plusieurs aspects du métier d’éleveurs : salariat, vente…
« L’animal reflète l’humain », atteste la comportementaliste Pauline Garcia
De l’audiovisuel à l’élevage, il y a un pas que peu franchissent. Pauline Garcia l’a fait, en développant une activité de…
« Plus rien de rationnel »

Le début des moissons en ce début juin est certes timide, mais remarquable. « Des années comme celles-ci…

Le premier CS avicole de la région ouvre en septembre
Impulsé par les professionnels de la filière, le premier certificat de spécialisation avicole ouvrira ses portes en septembre au…
Une supplémentation pour valoriser la ration
Des extraits de plante, incorporés aux granulés, améliorent le processus de digestion des bovins, réduisant les risques d’acidose…
Publicité