Aller au contenu principal

Main d’œuvre
Le salarié polyvalent : dur à trouver, dur à garder

Quand il y en a de bons, ils partent tout de suite. Les salariés expérimentés en caprin manquent sur le marché. La Covid a, en plus, empêché la tenue de forums Emploi qui auraient pu amener leur lot de candidats. En attendant, les exploitants se débrouillent.

Trouver un salarié à la fois autonome et expérimenté pour la traite et l’alimentation du troupeau, cela s’apparente parfois à trouver une aiguille dans une botte de foin.
© D. Hardy / Réussir

Comme tout élevage laitier, la conduite d’atelier caprin implique une gestion de la traite chronophage, qui nécessite de trouver des relais pour durer dans le temps. « La meilleure gestion de l’astreinte est un levier pour relancer la filière » estime même Christophe Aubin, du pôle transmission de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres.

Chez Catherine et Gilles Amiot, à Chey, le besoin de salariés a évolué à mesure que les années passaient :

« Nous avons fait d’autres métiers avant de nous installer il y a 35 ans. Nous connaissions la vie avec des temps off et voulions en avoir encore », expliquent-ils.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Réserves de substitution : tensions et incompréhensions montent d’un cran
Les 29 et 30 octobre, le regroupement redouté à Sainte-Soline s’est déroulé avec de nombreux heurts entre opposants aux réserves…
Publicité