Aller au contenu principal

Deux-Sèvres, élevage de lapin
« Le marché est à l’avantage des producteurs de lapins »

 À La Chapelle-Saint-Laurent, quatre irréductibles éleveurs et leur salariée résistent, et plus encore, investissent dans la production de lapin.

Sans les vaches laitières, les 170 ha de terres et la production photovoltaïque, la rentabilité de l’atelier lapin – 2 300 mères en production – ne serait pas à son niveau actuel. « Une ferme est un tout », précise Philippe Fradin, un des quatre associés du Gaec La Vergne. Les surfaces de l’exploitation permettent de gérer les effluents ; les deux productions d’élevage, totalement différentes, offrent un équilibre financier global intéressant pour le développement de chacune. La complémentarité des hommes favorise la réussite.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Six acteurs agricoles demandent à l'Etat de garantir la sécurité des biens et des personnes
En amont de la mobilisation programmée le 15 janvier à Mauzé par le collectif Bassines Non Merci, la Fnsea79, JA79, la chambre d'…
Publicité