Aller au contenu principal

Le maïs grain humide, un levier pour maîtriser les coûts en bovins

Le contexte actuel invite les éleveurs à s’intéresser de près au maïs grain humide (MGH), d’autant que ce produit est bien valorisé par les animaux. Très utilisé dans les exploitations porcines, il présente aussi de nombreux atouts pour l’alimentation des bovins.

© Arvalis

Avec une valeur énergétique élevée (en moyenne 1,23 UFL et 1,26 UFV/kg de MS), le maïs grain conservé humide est un concentré de haute valeur nutritionnelle. La vitesse de dégradation de son amidon est assez rapide, plus proche de celle d’un blé que d’un maïs grain sec. Utilisé dans l’alimentation des bovins, il permet de densifier en énergie la ration pour les animaux à haut niveau de production ou permet d’introduire des fourrages moins énergétiques (ensilage d’herbe, foin…).

En production laitière, le maïs grain humide peut constituer le complément énergétique des rations à base d’ensilage de maïs ou d’herbe conservée. En période de pâturage, les vaches laitières peuvent en consommer jusqu’à 4 kg par jour, en fonction des autres composants de la ration. Il n’y a pas de problèmes digestifs tant qu’on ne dépasse pas le seuil de 25 % d’amidon dans la ration.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
Publicité