Aller au contenu principal

Billet
La restauration collective dans une impasse

  

© Pixabay

La Fnsea, la Coopération agricole, la Confédération française des grossistes ainsi que quatre organisations de la restauration collective viennent d’envoyer une lettre ouverte aux plus hauts responsables de l’État pour les alerter de la situation dramatique dans laquelle se trouve la filière de la restauration collective.

En raison des confinements successifs, de la flambée des coûts des matières premières et de la crise énergétique, les acheteurs publics ne disposent plus de moyens financiers suffisants pour acheter les denrées alimentaires. « L’inflation et les exigences réglementaires représentent à elles deux, et à parts égales, une augmentation nécessaire de 40 centimes d’euros par repas », indiquent les sept organisations dans leur missive.

L’augmentation d’appels d’offres infructueux doit nous alerter sur les conséquences à venir sur les repas servis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Une semaine pour trouver son orientation en Mfr
Les élèves de 3ème et 2nde générale et technologique des MFR du Poitou sont invités à participer à la semaine de l’orientation,…
Depuis Ligugé, il tourne les essences locales
 Parmi les artisans à s’être installés dans les Usines, à Ligugé, il y a notamment David Grimaldi. Derrière ce grand gaillard à…
C’est avec ses tableaux qu’il écrit
Il est peintre, plasticien et amoureux de toutes les formes d’art depuis son enfance. Ses créations ont été exposées et se…
À Melle, une transformation de la viande sÔ locale
Installée en 2014, Claire Bastien a développé la vente directe de ses animaux. Avec une particularité : elle prend en charge la…
Les Charentes vont accueillir la session nationale des JA viticoles
Les Jeunes Agriculteurs 16 et 17 accueilleront leurs homologues des autres régions viticoles du 31 janvier au 2 février pour leur…
Tempo, meilleur veau Charolais de France, est Deux-Sévrien
Sacré meilleur veau de France au concours national Charolais de Moulins, le 1er décembre, Tempo est issu de l’élevage…
Publicité