Aller au contenu principal

Circuits courts
Commercialisation de la viande : vers plus de vente directe et digitale

Après s’être essayés à la commercialisation de leur viande bovine en direct, Jérôme Grellier, de Natura Bœuf, ou encore les associés du Gaec Villeneuve, sont passés à l’échelle supérieure. Leurs stratégies de développement mêlent internet et proximité.

Le Gaec Villeneuve a installé un distributeur automatique réfrigéré, près d’un axe routier fréquenté. Une manière de développer la vente directe de viande sans alourdir l’astreinte.
© Gaec Villeneuve

Entre la recherche d’une meilleure valorisation et l’appel du pied des consommateurs, beaucoup d’éleveurs ont sauté le pas de la vente directe. Pour certains, comme Jérôme Grellier, exploitant à Saint-Varent, le circuit court est devenu le mode de commercialisation exclusif de l’atelier bovin. « J’ai commencé à vendre quelques colis en 2012, pour améliorer mes marges dans un contexte post vache folle plutôt en berne. À cette époque, j’engraissais 600 bovins à l’année, qui partaient sur Rungis. Beaucoup de travail pour une rentabilité limitée ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité