Aller au contenu principal

Interview
«  Une dérogation pour rassurer davantage les éleveurs  »

Pour Alain Billerot, le président de la section lait de vache de la Fnsea 79, la dérogation pour l’AOP mise en place pendant un an doit permettre de rassurer les éleveurs sur la démarche, alors qu’ils sont à peine un tiers à l’avoir intégrée.

© D. R.

Le prix du lait est à un niveau jamais atteint, comme celui des vaches de réforme. Est-ce satisfaisant ?

De mémoire d’éleveur laitier, le prix payé au producteur n’a jamais été aussi élevé. Face à l’explosion des charges, l’application de la loi Egalim 2 commence à porter ses fruits. Il faut continuer le combat pour faire respecter le prix conforme établi par l’ensemble des acteurs de la filière. Cela dit, le prix du lait en France, environ 450 € la tonne pour le dernier trimestre 2022, est bien en deçà des autres pays européens. Il atteint jusqu’à 600 € dans certains pays. Le prix en France a toujours moins d’amplitude qu’ailleurs. Souvenons-nous de 2009, quand nos collègues européens étaient payés moins de 200 € la tonne, chose que nous n’avons jamais connue.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité