Aller au contenu principal

Marchés
Une conjoncture compliquée pour la filière lait

Prix du lait, difficulté à transmettre et vieillissement des chefs d’exploitations : les indicateurs sont inquiétants pour une filière qui cherche des débouchés à meilleure valeur ajoutée.

Face à la baisse du volume de production, les responsables de la fi lière travaillent à l’amélioration de la qualité du lait. Ils poussent à davantage d’analyses et à des pratiques plus respectueuses de l’environnement.
© Criel

En Nouvelle-Aquitaine, la filière lait continue de subir une baisse de son activité. Les volumes de production sont en retrait de 6 % sur une année glissante, entre mars 2020 et mars 2021. « La baisse est continue depuis plusieurs années », relate Johan Fonteniaud, animateur du Criel Nouvelle-Aquitaine.
L’enjeu pour la filière régionale est désormais de maintenir une capacité de production laitière, mise à mal par l’évolution de la démographie des producteurs.

« Il va falloir faire face aux départs massifs à la retraite. Plus de 50 % des éleveurs laitiers ont plus de 50 ans. La situation va devenir tendue d’ici six ou sept ans. Nous avons connu une grande vague d’agrandissement et de restructurations des exploitations existantes. Mais à l’heure actuelle, les agrandissements et les reprises d’élevages ne couvrent plus les départs en retraite, qui vont s’accélérer », analyse Johan Fonteniaud.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Réserves de substitution : tensions et incompréhensions montent d’un cran
Les 29 et 30 octobre, le regroupement redouté à Sainte-Soline s’est déroulé avec de nombreux heurts entre opposants aux réserves…
Publicité