Aller au contenu principal

Marchés
Une conjoncture compliquée pour la filière lait

Prix du lait, difficulté à transmettre et vieillissement des chefs d’exploitations : les indicateurs sont inquiétants pour une filière qui cherche des débouchés à meilleure valeur ajoutée.

Face à la baisse du volume de production, les responsables de la fi lière travaillent à l’amélioration de la qualité du lait. Ils poussent à davantage d’analyses et à des pratiques plus respectueuses de l’environnement.
© Criel

En Nouvelle-Aquitaine, la filière lait continue de subir une baisse de son activité. Les volumes de production sont en retrait de 6 % sur une année glissante, entre mars 2020 et mars 2021. « La baisse est continue depuis plusieurs années », relate Johan Fonteniaud, animateur du Criel Nouvelle-Aquitaine.
L’enjeu pour la filière régionale est désormais de maintenir une capacité de production laitière, mise à mal par l’évolution de la démographie des producteurs.

« Il va falloir faire face aux départs massifs à la retraite. Plus de 50 % des éleveurs laitiers ont plus de 50 ans. La situation va devenir tendue d’ici six ou sept ans. Nous avons connu une grande vague d’agrandissement et de restructurations des exploitations existantes. Mais à l’heure actuelle, les agrandissements et les reprises d’élevages ne couvrent plus les départs en retraite, qui vont s’accélérer », analyse Johan Fonteniaud.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité