Aller au contenu principal

Un parc de contention pour sécuriser bovins et éleveur

Pour une intervention en toute sécurité sur ses bovins, Philippe Soenen a créé en 2016 son propre parc de contention, sur son exploitation. Tout a été réfléchi pour lui faciliter la tâche, avec des matériaux solides pour augmenter la durée d’utilisation.

© Philippe Soenen

C’est un outil devenu aujourd’hui presque incontournable sur les exploitations. Philippe Soenen, éleveur bovin engraisseur à L’Espinassouse (16) et président de la coopérative Corali, a décidé d’acquérir un parc de contention fixe en 2016 mais à sa façon. Il a décidé de le construire de A à Z avec des matériaux de récupération. « J’ai regardé sur internet pour m’inspirer de ce que des centres d’allotement ou des abattoirs avaient mis en place », raconte Philippe Soenen.

Pour arriver au résultat escompté, il lui faudra six mois de travaux, «quasiment de jour comme de nuit »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité