Aller au contenu principal

Cap protéines
Sursemis des prairies permanentes ou comment booster sa prairie

Le sursemis est l’occasion de regarnir en légumineuses une prairie dégradée. Conseils et bonnes pratiques pour redonner un coup de jeune à ses prairies.

Un des préalables au sursemis est de disposer d’une prairie ouverte disposant encore d’un fonds prairial de bonne qualité
© P. Pierre, Idele

Enrichir les prairies naturelles en légumineuses pérennes permet de gagner en souplesse d’utilisation et en richesse azotée de la ration. Quand les prairies sont dégradées, il est possible de les remettre d’aplomb en renforçant leur potentiel de production protéique. « En revanche, il y a une exigence de technicité et la réussite reste aléatoire », prévient Patrice Pierre, de l’Institut de l’élevage.

Le sursemis peut se faire au début du printemps, en mars-avril, avant la reprise de la végétation, ou en fin d’été. Il se pratique sur des prairies dégradées où des trous sont apparus. « Avant le sursemis, on surpâture ou on fauche pour raser la prairie à moins de cinq centimètres, laisser rentrer la lumière et freiner l’agressivité du couvert en place ». Un travail du sol avec des outils à dents ou à disques permet aussi d’ouvrir la prairie et de favoriser le contact des graines avec la terre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité