Aller au contenu principal

Renouvellement des générations
« Si Julien ne m’avait pas bousculé, je n’aurais pas transmis ma ferme »

Près de Melle, au Nac, Daniel Viollet vient de transmettre sa ferme céréalière à Julien Guérin, un hors-cadre familial gérant déjà un négoce de bois. Si elle ne coulait pas de source, la transmission s’est faite au final tout naturellement.

Julien Guérin et Daniel Viollet sont deux voisins qui n’auraient pas parié qu’ils vivraient un jour l’aventure, réussie, de la transmission d’une ferme.
© Chloe Poitau

L’agriculture, Daniel Viollet l’a embrassée en 1983, à l’âge de 22 ans, en rejoignant son père et son frère (de sept ans son aîné) sur la ferme familiale.

La première fois qu’il se pose la question de ce qu’il adviendra du site dans le futur, c’est lorsque son frère fait valoir ses droits à la retraite avant l’heure, à la suite d’un grave accident. « Là, on a pris une grosse décision : arrêter l’atelier laitier. C’était perturbant pour moi, je l’ai vécu comme une pré-retraite. J’avais encore neuf ans de travail devant moi, aucun de nos enfants, à mon frère et moi, ne voulait reprendre l’exploitation. Je me disais qu’après moi, la ferme mourrait de sa belle mort ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité