Aller au contenu principal

Réserves d'Aume-Couture : Malgré l’autorisation, le combat continue

Le feu vert est donné pour les réserves du bassin Aume-Couture. Guillaume Chamouleau, président régional d’Aquanide, craint néanmoins de fortes oppositions.

© La Vie charentaise

Le dossier des réserves d’Aume-Couture est loin d’être clos. Alors que les préfets de Charente, Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont donné leur accord pour la construction de neuf réserves d’eau, les opposants remontent au créneau. Le projet doit permettre de stocker 1,64 million de mètres cubes l’hiver. EELV Poitou-Charentes s’inquiète notamment de « la privatisation de l’eau et des montants d’argent public débloqués pour une infime minorité ». Guillaume Chamouleau, le président régional d’Aquanide, regrette une position dogmatique. « On les entend moins quand l’argent public est utilisé pour l’usine Saft à Nersac, où l’État met plus de 290 millions d’euros de subvention. Quand c’est pour l’agriculture, ce n’est pas bien apparemment ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité