Aller au contenu principal

Création de label
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs

Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager. Pour eux, la prairie est un système d’exploitation cohérent et vertueux, qui améliore in fine la saveur de la viande.

Pour leur label, Jean-Christophe Réau, Nicolas Paillier, Sébastien Quinault (de gauche à droite) et Rémi Laugier (absent ce jour) ont décidé de mettre au pluriel le terme « Pâtures » car les prairies présentent pour eux de multiples richesses à valoriser.
© CH.P

Ils en conviennent avec le sourire : ils passent un peu pour des hurluberlus avec leur projet, mais cela n’enlève rien à la force de leurs convictions. En créant il y a un an le label Pâtures & Papilles – dont le cahier des charges a vocation à être validé par un organisme certificateur – Nicolas Paillier, Sébastien Quinault, Jean-Christophe Réau et Rémi Laugier souhaitaient concilier des vertus de santé animale, de respect environnemental et de diététique humaine (l’alimentation du bétail uniquement à l’herbe favorisant la prédominance des oméga 3 dans la viande, sa maturation et sa conservation). « Comme pour le vin, la viande est de moins en moins consommée, mais de façon plus qualitative, expose Nicolas Paillier, éleveur à Gourgé. Il est temps de réinventer le système.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité