Aller au contenu principal

Production ovine et pâturage
Parascope : changer les pratiques de traitement du parasitisme

La filière s’organise pour faire un état des lieux de la consommation d’antiparasitaires en vue d’évoluer vers une réduction de l’utilisation de médicaments.

Deux-Sèvres; pâturage; ovin; élevage; agriculture.
La mise au pâturage complique la gestion du parasitisme.
© SDEO

Avec comme caractéristique essentielle le pâturage des troupeaux, l’élevage ovin allaitant du territoire possède d’indéniables atouts face à des consommateurs exigeants en termes de qualité des produits, de bien-être animal et de protection de l’environnement.

Cette pratique vertueuse n’en est pas moins un casse-tête pour les éleveurs, qui doivent concilier pâturage et parasitisme avec des objectifs économiques fortement dépendants des performances de leurs animaux.

La gestion de ces parasites, qui ont des conséquences sur la santé, le bien-être et la productivité des animaux, repose principalement sur l’utilisation de médicaments antiparasitaires. Cette modalité de gestion est remise en question car :

- une utilisation non raisonnée a entraîné le développement de parasites résistants ;

- ces produits peuvent avoir des impacts indésirables sur l’environnement ;

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Réserves de substitution : tensions et incompréhensions montent d’un cran
Les 29 et 30 octobre, le regroupement redouté à Sainte-Soline s’est déroulé avec de nombreux heurts entre opposants aux réserves…
Publicité