Aller au contenu principal

Mes Sat'images : un outil de pilotage de la fertilisation azotée pour maximiser les apports

La chambre d’agriculture propose un nouveau service de pilotage des fertilisations azotées à partir d’images satellites. Utilisable en colza et blé, l’outil Mes Sat’images peut représenter une aide précieuse pour améliorer ses marges.

© CA

Mes Sat’images est un nouvel outil basé sur l’interprétation d’images capturées par les satellites de la mission Sentinel 2. Opérationnels depuis 2016, ces satellites sont équipés de capteurs multi-spectraux qui permettent la capture d’images dans treize bandes spectrales différentes, dont quelques-unes seulement sont utilisées pour établir un diagnostic. Tout le territoire est couvert à raison d’une image tous les cinq jours.

Avec Mes Sat’images, le réseau des chambres d’agriculture propose un outil transparent et de proximité. Les gains observés sur les parcelles engagées en France sont de l’ordre de 21 euros/ha en année normale sur blé avec + 2,2 q/ha de rendement et + 0,4 point de protéines. Le coût de Mes Sat’images est de 8 €/ha pour un agriculteur qui adhère au logiciel Mes Parcelles, aux groupes ou au Plan de fumure. Ce coût est intégré dans le gain.

La chambre d’agriculture télécharge les images (entrée et sortie hiver pour le colza, stade 2-3 nœuds pour le blé) permettant de construire les cartes de préconisation et l’agriculteur reçoit ses conseils par mail, accompagnés des cartes de variations intraparcellaires et, s’il le souhaite, des fichiers compatibles avec sa console.

Des cartes de biomasse ou teneur en chlorophylle

Les images sont téléchargées, puis analysées selon un algorithme qui tient compte des références locales, des modèles agronomiques locaux et de la météo, afin de produire des cartes de biomasse ou teneurs en chlorophylle. Ensuite, le modèle agronomique permet d’établir des cartes de préconisation de doses d’azote.

En blé, c’est ce modèle agronomique qui intègre la variété, et plus précisément ses performances locales en matière de rendement et de teneur en protéines. Il est à noter que la météo peut parfois décaler la sortie des cartes satellites, notamment lorsque, comme en janvier, sur les colzas du nord du département, les nuages sont très présents.
 

Diagnostics et modulation

Pour les colzas, l’offre comporte deux diagnostics, avec des mesures des biomasses à l’entrée et sortie hiver. Lors de la seconde livraison des cartes, la préconisation indique la dose totale d’azote à apporter, selon le modèle de la réglette Terres Inovia.

Pour le blé, seul le dernier apport est modulé avec un diagnostic situé entre deux et trois nœuds. L’objectif est de fournir suffisamment d’azote à la plante pour couvrir ses besoins jusqu’à floraison. Les cartes permettent d’identifier les hétérogénéités au sein de la parcelle pour faire varier, avec les outils connectés sur le tracteur, les doses d’azote à apporter.

Pour répondre à vos questions et échanger sur le modèle de Mes Sat’images, contactez Éric Baraton à la chambre d’agriculture au 05 49 77 15 28.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Une des deux lagunes a été découpée dans la nuit de jeudi à vendredi.
Des dégradations en marge des festivités

Il y a quelques jours, une dizaine de syndicats, associations et partis politiques avaient appelé à des actions le long du…

Publicité