Aller au contenu principal

Arbres
Les trois infos qu’il ne fallait pas manqu’haies

Diminués par des années de remembrement, les linéaires de haies sont peu à peu replantés. Leurs atouts pour la biodiversité, le sol et le climat en font un chapitre important de la transition agroécologique.

© prom'haies

1- Replanter plus que jamais

Dans un rapport publié en avril, le ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire dévoilait un état des lieux des haies. Constat : elles disparaissent six fois plus vite qu’on ne les replante.

En effet, près de 23 600 km auraient disparu par an entre 2017 et 2021.

Trois axes ont été définis : valoriser les haies pour les agriculteurs et les territoires, viser le « zéro disparition de haies » et doubler leur linéaire à l’horizon 2050 pour faire face à l’urgence.

Une concertation prochaine sera lancée dans les jours qui viennent pour construire un « pacte en faveur de la haie ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité