Aller au contenu principal

Compétition
Concours de pointage : les lycéens du Poitou-Charentes montent sur le podium au salon de l'agriculture

Au salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine, cinq lycéens issus d'établissements du Poitou-Charentes sont montés sur le podium lors du concours de pointage. Bazadaise, Blonde d'Aquitaine, Limousine et Prim'holstein étaient les races à juger.

Triplé gagnant pour le lycée de Salles-de-Barbezieux

 

Des neuf établissements participant au jugement des animaux par les jeunes, le lycée Félix Gaillard s’est illustré dans le pointage des Limousines sur le ring du salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine. Mélissa, Matthis et Dylan, en bac pro à Salles-de-Barbezieux, ont remporté respectivement la première, deuxième et troisième place du podium. Accompagnés par leur enseignante en zootechnie, Fabienne Cotten, les lycéens s’étaient déjà confrontés au ring lors du salon de l’agriculture à Paris : « Les organisateurs nous ont demandé de présenter des jeunes qui avaient déjà une expérience en pointage. Je suis venue avec onze jeunes. » Pour cette épreuve, la nouveauté était d’utiliser un smartphone et non plus une fiche de pointage ; une manière de familiariser les futurs professionnels avec les outils numériques qu’ils seront amenés à utiliser de plus en plus fréquemment dans les exploitations agricoles.

Maël, passionné par les Prim'holstein, remporte la médaille de bronze

 

Lors du jugement des animaux par les jeunes, ils avaient le choix entre quatre races de vaches : Limousine, Blonde d’Aquitaine, Prim’Holstein et Bazadaise. Maël Briganti, en CAPA ruminants au CFA de Saintes et apprenti chez Jean-Marc Martin, a choisi sans hésiter la catégorie Prim’Holstein. Le jugement portait sur deux génisses, ce qui ajoutait une difficulté supplémentaire pour observer les mamelles. Maël a remporté la troisième place du podium. Non issu du milieu agricole, il est passionné « depuis tout petit » par l’élevage et projette de s’installer un jour en Prim’Holstein.

Lola décroche la seconde place en pointage de bazadaise

 

Fille d’éleveurs de Bazadaise, Lola Manseau s’est illustrée lors du jugement des animaux par les jeunes, le 15 mai, au salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine. « C’est un challenge de se mesurer aux autres lycéens et de voir d’autres races », déclare Delphine Montigny, enseignante en zootechnie au lycée de Melle. Face aux élèves du lycée de Bazas, rodés au jugement de Bazadaises, Lola a réussi à se faire une place sur le podium, en deuxième position ! Étudiante en BTS Productions animales à Melle, Lola a quitté sa Gironde natale pour « voir autre chose » du côté des Deux-Sèvres. Elle a concouru à Paris deux fois, dont cette année en parthenaise. À Bordeaux, « c’était juste pour s’amuser », assure celle qui espère devenir technicienne dans l’OS de la race parthenaise.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Publicité