Aller au contenu principal

Stratégie
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite

Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir, les choix technico-économiques, mais aussi humains, doivent faire l’objet d’un examen particulièrement attentif.

Les quatre associés de La Pressonnière ont confiance dans la robustesse de leur exploitation. Ils sont en veille sur deux sujets : la recherche de futurs associés et l’optimisation de leur système de traite.
© Chloé Poitau

«Ce sont souvent les éleveurs les plus techniques qui demandent conseil », constate Floriane Fagès, conseillère technico-économique chez Terra Lacta. Son service, créé il y a trois ans, accompagne une cinquantaine d’éleveurs par an. « Conseils techniques et économiques sont déconnectés, on voulait les rassembler pour épauler les éleveurs dans une gestion plus précise », détaille-t-elle, avant de formuler son état des lieux : « On observe de fortes disparités entre les élevages laitiers, plus qu’entre les systèmes de production. Les aspects techniques sont souvent à mettre en cause, mais aussi la gestion des taries et des génisses, trop souvent délaissée. L’optimisation de la marge passe par le choix d’un système de production en adéquation avec la structure de l’exploitation ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité