Aller au contenu principal

Sanitaire
Les bacs jaunes du GDS pour se débarrasser des déchets vétérinaires

Que faire de ses seringues usagées ou des flacons de médicaments entamés et périmés ? Le GDS, en collaboration avec plusieurs cliniques vétérinaires, organise des collectes volontaires de ces déchets placés dans des bacs jaunes.

Les aiguilles font partie des déchets qui peuvent être placés dans les bacs jaunes distribués par le GDS. Des collectes sont ensuite réalisées ponctuellement par l’organisme sanitaire.
© GDS

«Tout producteur est responsable de ses déchets (quelle que soit la quantité produite), est tenu d’en assurer l’élimination et doit être à même de le prouver ». Depuis un décret paru en 1997, chaque éleveur est donc concerné par cette filière d’élimination. Les enjeux d’une telle démarche sont multiples : sanitaire, réglementaire et écologique. Les objectifs sont :

• La protection de la santé publique par la maîtrise des risques de transmission des maladies à l’homme ;

• Le respect de l’environnement ;

• La valorisation de l’image du producteur et la conformité vis-à-vis des démarches qualité en élevage ;

• Le respect des exigences réglementaires (législation sur les déchets d’activité de soins, règlements sur les installations classées).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité