Aller au contenu principal

Protocole Sèvre-Mignon / Réserves
L’engagement des irrigants, c’est maintenant

Le 18 janvier, Alexis Maye, éleveur à Le Petit-Breuil-Deyrançon, a assisté à la restitution du diagnostic effectué sur sa ferme pour une agriculture durable. Puis il a signé pour réaliser, ou poursuivre, six engagements concrets en ce sens.

Alexis Maye fait partie des 220 exploitations concernées par le protocole d’accord. L’éleveur a besoin d’irriguer ses prairies pour maintenir ses Parthenaises en système herbager le gros de l’année.
© Chloé Poitau

L’essence même du protocole signé fin 2018, dans le cadre du projet de réserves de substitution sur le bassin de la Sèvre niortaise-Mignon, prend corps aujourd’hui : en contrepartie de leur futur accès aux volumes des réserves, les irrigants prennent six engagements dans la grille des critères établis lors de l’accord pour une agriculture plus durable.

Menés par la chambre d’agriculture, 55 diagnostics ont ainsi été réalisés en 2020. Mi-janvier, Alexis Maye, agriculteur irrigant à quelques encablures de Mauzé, recevait Julien Moureau, responsable pour la chambre de la gestion quantitative de l’eau. Les deux hommes ont passé en revue le diagnostic de trois heures qui avait été réalisé sur l’exploitation de 178 ha (dont 70 ha de prairies et 45 ha irrigués : 30 en prairies et 15 en maïs), abritant un troupeau de Parthenaises de 90 vêlages.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité