Aller au contenu principal

Solidarité
« Le Resa ne laissera personne au bord du chemin »

Hausse des charges et sécheresse compliquent la tâche des agricultrices et agriculteurs. Rester seul dans son coin face aux difficultés n'est pas la bonne option, rappelle le Resa. L'association de solidarité se tient prête à accompagner les uns et les autres à traverser les coups durs.

© DR

Au sortir d’une canicule longue et éprouvante pour les agriculteurs, l’espoir renaît timidement dans les exploitations : le retour de la pluie permet de réfléchir aux repousses de prairie, aux semis de colza… Certains agriculteurs ont aussi pu s’aérer l’esprit en prenant quelques jours de vacances. Malgré tout, les conséquences de cette année ultra-sèche, les prairies réduites à l’état de paillasson et le maïs ensilage qui se présente mal peuvent plonger certains gérants dans les difficultés.

Décrocher son téléphone

Dans ce contexte particulier, le réseau d’écoute et de solidarité en agriculture (Resa), indépendant de toute structure, rappelle qu’il se tient présent pour accompagner les agricultrices et agriculteurs à traverser les épreuves. « Ils peuvent nous appeler juste pour parler, pour faire descendre la pression. Mais ils doivent nous appeler lorsqu’il y a trop de retard pour payer les factures. Nous pouvons mettre en place des médiations, des échéanciers », présente l’infatigable Sylviane Landeau, salariée du Resa pour le Nord du département.

Travaillant main dans la main avec la MSA, connaissant l’ensemble des interlocuteurs agricoles, les écoutants du Résa agissent aussi en menant aux côtés des agriculteurs les procédures pour se sortir des mauvais pas. « Ce n'est pas la honte de nous appeler, au contraire !, insiste Sylviane. Quand la patronne ou le patron va mal, l’exploitation ne s’en remet pas. S’ils reprennent pied, on peut trouver des solutions ensemble, il y en a toujours. On ne laisse en tout cas personne sur le bord du chemin. »

Le numéro à joindre pour le sud du département est le 05 49 77 15 36 (Valérie Berton), celui pour le Nord est le 05 49 67 88 08 (Sylviane Landeau, Bocage bressuirais, Thouarsais et Airvaudais). Toute personne repérant un agriculteur en difficulté peut aussi contacter le service.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
En mars 2021, un loup avait été retrouvé à Lathus-Saint-Rémy. Il avait été percuté par un train.
Possibles attaques de loup dans la Vienne
Après de fortes suspicions la semaine dernière dans les Deux-Sèvres des attaques de brebis ont été constatées dans la Vienne…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Publicité