Aller au contenu principal

Travail du sol
La profondeur du déchaumeur à dents sous contrôle

Les cultivateurs à trois rangées de dents et plus offrent une large amplitude de profondeur de travail, à condition de bien soigner les réglages et le choix des pièces travaillantes.

Les cultivateurs à dents sont appréciés pour leur polyvalence en termes de profondeur de travail.
© M. Portier

Dans un souci de valoriser la polyvalence et d’améliorer le confort de travail, le réglage hydraulique de la profondeur de travail s’est généralisé sur les déchaumeurs à trois ou quatre, voire cinq rangées de dents, spécialement sur les modèles semi-portés. Il reste toutefois encore optionnel sur bon nombre d’appareils portés. En effet, contrairement aux semi-portés, dont l’hydraulique agit simultanément sur la position du rouleau et sur celle des roues de jauge à l’avant, les châssis portés n’offrent qu’un réglage hydraulique du rouleau.

L’utilisateur doit ajuster en parallèle la longueur de son troisième point, afin de conserver l’horizontalité de l’outil.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité