Aller au contenu principal

La MSA dépositaire légitime du futur plan d’action sur le suicide

Le plan interministériel de lutte contre le suicide en agriculture doit être dévoilé en détail après l’été. La MSA pourrait être en charge de sa mise en œuvre.

Ce graphique, issu du rapport du Sénat déposé en mars 2021 et qui a servi de base à la rédaction du plan interministériel, montre un taux de suicide plus élevé chez les agriculteurs (en bleu), par rapport à celui de la population générale (courbe rouge), surtout après 55 ans.
© Sénat

Dans un communiqué daté du 30 juin, les représentants des organisations patronales, syndicales et familiales de la MSA (Fnsea, CFE-CGC, FGA-CFDT, Fnaf-CGT, FO, Unaf) se réjouissent à l’unisson du plan interministériel de lutte contre le suicide en agriculture, qui sera dévoilé après l’été. Ils appellent le gouvernement à « inscrire les missions de prévention du mal-être et du suicide dans la nouvelle convention d’objectifs et de gestion (COG) » et à augmenter les budgets dédiés, comme le préconisent le député Olivier Damaisin (LREM, Lot-et-Garonne) et la commission des affaires économiques du Sénat dans leurs rapports respectifs publiés en décembre et en mars.

Ils demandent que « la mise en œuvre » du futur plan interministériel et « la coordination des dispositifs départementaux de prévention » soient confiées à la MSA, vu ses « atouts majeurs » : son action transversale en matière de santé, son guichet unique à caractère de sentinelle et son lien avec l’ensemble des assurés agricoles. Autant d’aspects qui la rendent « légitime » pour « porter une politique globale » en lien avec les ARS et les chambres d’agriculture notamment, assure le communiqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité