Aller au contenu principal

À La Crèche, la STEF, maillon logistique de l'alimentaire

Depuis 37 ans, l'entreprise de logistique et transport STEF, située à La Crèche, convoie dans la France entière des produits alimentaires des industries et PME du territoire.

Aujourd'hui connue par ses camions aux ronds bleus, la Société Française de Transports et Entrepôts Frigorifiques est née en 1920, sous la houlette de la PLM (Paris-Lyon-Méditerranée), qui est alors l'une des plus importantes compagnies ferroviaires privées françaises. La PLM est nationalisée en 1938 et la STEF devient une filiale de cette nouvelle entité nommée SNCF.

L'entreprise de transport bénéficie de l'ensemble du réseau ferroviaire français pour faire circuler ses wagons, réfrigérés avec de la glace.

Le train laisse peu à peu la place au transport routier, qui se développe à partir des années 1950. Les camions frigorifiques remplacent les wagons au début des années 80 à la STEF. Elle est rachetée en 1987 par la famille Lemor.

800 tonnes de produits par jour

En Deux-Sèvres, les camions convergent vers la plateforme située au centre routier de La Crèche, au nord de Niort et contiguë à la sortie d'autoroute. Construite en 1987, suite à un premier emplacement à Saint-Liguaire, elle est l'une des 273 implantations ce groupe international, présent dans huit pays d'Europe.

Sous sa plateforme de 10 000 m2, le site historique " Niort 1 " couvre une activité de transport et de logistique sur trois catégories de températures : tempéré sec alimentaire (TSA) à 14 °C, froid de 2 à 4 °C et surgelés (-20 °C).

Au total, 800 tonnes de produits alimentaires (œufs, fromages, produits transformés, viandes, viennoiseries...) transitent chaque jour par le site. Parmi ce volume, 300 tonnes sont distribuées localement (Deux-Sèvres ou ex Poitou-Charentes). L'entreprise compte une centaine d'expéditeurs, nationaux ou locaux, tels que Pamplie, CLS, Pampr'œuf, Beillevaire, Poitou Chèvre, La Bazinière, Sodiporc ou Résalis.

La société STEF dispose d'un second site de 2 500 m2, "Niort 2", consacré au primeur, surgelés et produits de la mer.

Notre force, c'est notre polyvalence : livrer un colis de 5 kg comme un camion plein.

Une douzaine de métiers

STEF Niort 1 emploie environ 300 ETP (260 salariés et 40 intérimaires), sur une douzaine de métiers. " Le grand public pense spontanément aux conducteurs, mais notre activité regroupe des postes très éclectiques ", précise Stéphane Guignard, directeur du site. Il dénombre 90 chauffeurs, 90 agents de plateforme (chargement et déchargement des produits), 20 personnes à la logistique (préparateurs de commandes) et une soixantaine pour le commerce, l'exploitation, la mécanique, la gestion immobilière, l'administratif, ... " Nous recrutons une trentaine de personnes chaque année. Le travail sur l'attractivité et la marque employeur est important, ainsi que l'intégration et la fidélisation des salariés ".

Niort, lieu stratégique

Assurant 2 200 positions par jour (transport entre un lieu d'expédition et un destinataire), l'entreprise possède sa propre flotte de camions et délègue un tiers de son activité de transport à des prestataires locaux et contractuels (vs spot). Chaque jour, plus de 500 personnes passent sur le site.

" L'emplacement Niort-La Crèche présente un double avantage, souligne Stéphane Guignard. Le centre routier est à proximité du réseau autoroutier et de nos prestataires transporteurs et de maintenance. Niort est au carrefour entre le grand Sud-Ouest et le grand Est, finalement toujours proche d'un trajet ".

Lire aussi : Marie Surgelés, le prêt à manger fabriqué à Airvault

Réduire de 20 % les gaz à effet de serre

Comme l'agriculture, le secteur du transport est en évolution permanente. " La technique permet de diminuer progressivement l'impact environnemental de nos activités ", assure Stéphane Guignard, précisant que l'ensemble de sa flotte répond à la norme Euro VI (qui impose des valeurs limites pour les oxydes d'azote, les particules et les hydrocarbures).

L'utilisation de nouveaux carburants émerge. Le biocarburant B100 commence à être utilisé dans le réseau national STEF. " À La Crèche, nous sommes équipés d'un porteur dont la réfrigération est électrique, détaille Stéphane Guignard. La puissance nécessaire pour la production de froid d'un camion est plus énergivore que pour sa traction. L'objectif de la STEF est de réduire de 30 % ses GES à horizon 2030 ".

Les avancées technologiques s'accompagnent de formations des conducteurs aux comportements de conduite. En quelques années, Stéphane Guignard estime une baisse de la consommation moyenne de 32 litres/100 km à environ 25 litres/100 km.

Autre pôle énergivore : le fonctionnement des groupes froid pour réfrigérer la plateforme, dont une partie sera renouvelée en 2024, par des moteurs plus économes et plus silencieux. La consommation, qui s'élevait l'année passée à 2 100 MWh, sera bientôt en partie fournie par des panneaux photovoltaïques, installés dans le courant de l'année sur une surface de 3 000 m2, pour une autoconsommation à hauteur de 16 % des besoins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laetitia Desclaux est installée à Orches.
" Plus qu'un travail, une véritable passion "
Laëtitia Desclaux est installée depuis mai 2023 à Orches. Elle partage son expérience de jeune installée. Entrée dans le monde du…
Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité