Aller au contenu principal

Gestion des risques : transformer les contraintes en opportunités

Anticiper les chocs que pourraient subir les exploitations et s’y préparer, c’est le programme des formations Cerfrance. Un panel de risques qui pointe aussi l’influence du monde qui entoure l’agriculture et oriente ses pratiques.

© M.G.

«Quels sont les chocs qui peuvent perturber votre entreprise ? », a demandé Cerfrance à ses adhérents laitiers et céréaliers, lors de ses formations du début d’année 2021. Le centre de gestion propose un sujet encore peu exploité par les structures agricoles : l’intégration des risques dans leurs perspectives. Par risques, entendez aléas, précise Élodie Mureau, conseillère d’entreprise et formatrice du groupe caprin. « Des aléas qui pourraient déstabiliser l’exploitation. La formation permet aux agriculteurs de cerner les contraintes liées à leur activité et de les anticiper en posant un plan d’action ».

La gestion des risques est intégrée dans toutes les grandes sociétés, qui y consacrent parfois un service entier. La démarche est d’autant plus adaptée aux exploitations agricoles qu’elles évoluent dans un contexte très fluctuant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité