Aller au contenu principal

Crise
Des aides pour limiter la flambée des coûts de l’énergie

  

© GrDF Emmanuel Cairo

Alors que les entreprises craignaient des hausses massives de l’énergie en 2023 , les TPE (moins de 10 salariés) ayant un compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kVA vont pouvoir bénéficier du bouclier tarifaire pour le gaz et l’électricité (à partir de février pour ce dernier). Les hausses seront ainsi limitées à 15 %, contre 120 % selon l’estimation de l’État.

Un amortisseur électricité

Si les PME (moins de 250 salariés) ne bénéficient pas de ce coup de pouce, elles pourront néanmoins faire appel à l’amortisseur électricité. Ce dispositif s’applique sur le prix annuel moyen de l’électricité d’un contrat donné (en €/MWh ou en €/kWh), hors coûts d’acheminement de l’électricité dans le réseau et hors taxes.

Il permet de ramener, sur la moitié des volumes d’électricité consommée, le prix annuel moyen de l’électricité à 180 €/MWh. L’unique démarche à faire pour bénéficier de cette aide est de transmettre au fournisseur d’électricité une attestation d’éligibilité au dispositif. La réduction de prix sera directement décomptée de la facture d’électricité de l’entreprise.

Certaines PME pourront également faire appel au guichet d’aide au paiement des factures d’électricité et de gaz si les dépenses d’énergie représentent 3 % du chiffre d’affaires en 2021, après prise en compte de l’amortisseur, et dont la facture d’électricité après réduction perçue via l’amortisseur, connaît une hausse de plus de 50 % par rapport à 2021.

La demande d’aide est à remplir via le site impots.gouv.fr.

Carburant : 100 euros pour les foyers modestes

La mauvaise nouvelle vient quant à elle de l’essence. La remise carburant, qui était tombée à 10 centimes et qui concernait également le gazole non routier, est remplacée par une indemnité carburant d’un montant de 100 euros. La demande est à faire à partir du 16 janvier sur le site Internet des impôts. Pour en bénéficier, il ne faut pas déclarer plus de 14 700 euros par part fiscale. La mesure concernera environ dix millions de personnes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité