Aller au contenu principal

Expérimentation
Chevreaux sous la mère, une pratique à l’étude

La ferme support du lycée agricole de Melle a participé à une expérimentation sur l’allaitement des chevreaux. Des tests ont servi à étudier la relation entre le jeune et sa mère.

« Les élèves ont apprécié de regarder les chevreaux téter. Ça a quelque chose d’apaisant », reconnaît leur formatrice en zootechnie, Émilie Bonneau-Wimmer.
© Lycée agricole Jacques Bujault

Les possibles évolutions réglementaires du cahier des charges en élevage biologique amènent des éleveurs à réfléchir à des alternatives à la poudre de lait pour leurs chevrettes. Le Civam du Haut-Bocage a sollicité l’Anses et l’Omacap pour étudier les pratiques actuelles.

Le projet Cabrimam s’est ensuite enrichi de différentes collaborations, notamment celle du lycée agricole de Melle. Le sujet d’étude mené sur l’exploitation support a porté sur la relation entre la chèvre et son petit. « Nous avons mené l’expérience sur un lot de cinq chevreaux, détaille Émilie Bonneau-Wimmer, formatrice en zootechnie. Les élèves ont réalisé des vidéos pour étudier leur comportement. Nous avons aussi créé un espace test pour voir si le jeune avait une préférence pour sa mère ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité