Aller au contenu principal

Chasse et pêche
Ces fédérations centenaires rassemblent toutes les générations

Samedi 2 septembre, la fédération des chasseurs des Deux-Sèvres, et celle de la pêche et de la protection des milieux aquatiques, ont soufflé leurs 100 bougies. Le pari de réunir le public autour de ces deux pratiques a été relevé.

"Regarde, c'est une sarcelle, et là, un canard pillet", "Ça me rappelle cette fois où on avait crapahuté toute une journée, on n'avait pas les mêmes équipements que maintenant " ! Dans les allées du musée ouvert dans le cadre du centenaire, trois générations d'une même famille partagent sur un même sujet, qui a traversé les époques : la chasse.

Dehors, dans le grand parc du château de la Voûte à La Crèche, près de 60 exposants ont monté leurs stands et ont peaufiné des animations attrayantes pour communiquer sur leurs passions.

Faire le tour du domaine prend du temps : on découvre ici des meutes de chiens et les secrets de leur dressage, démonstration à l'appui ; on pêche à l'aide d'un simulateur qui recrée la sensation et la lourdeur de la prise au bout de la canne ; on tire à la carabine sur une cible en carton.

Dans un verger attenant, on scrute des drones ou plus loin des rapaces pour détecter le gibier

Les deux fédérations deux-sévriennes ont sorti le grand jeu pour leur centenaire.

Le 10 septembre : réouverture de la chasse

La chasse rouvre en Deux-Sèvres du dimanche 10/09 au 29/02/24 ;
Chasse au sanglier ouverte depuis juin jusqu'à fin mars ;
Ouverture de la chasse au lièvre le 24/09 ;
Ouverture sur la commune de Niort, le 24/09 ;
Modification de la réglementation européenne : interdiction du plomb à moins de 100 m des points d'eau (contre 30 m auparavant). Retrouvez toutes les dates d'ouvertures et de fermetures sur le site www.chasse-79.com.

Attirer les plus jeunes

Près de leur meute de chiens poitevins, Clément et Guillaume ont revêtu les costumes de leur équipage de chasse à courre Aunis du Poitou.

Depuis le matin, ils ont surtout vu des personnes qui connaissent déjà le milieu de la chasse, mais ils sont prêts à expliquer leur pratique, notamment aux sceptiques, aux antichasse ou aux novices.

"Nous sommes près de 50 dans cet équipage, dont une vingtaine à cheval. Nos mères nous emmenaient en landau déjà, et elles continuent la chasse à vélo désormais", témoignent ces passionnés, qui comptabilisent environ 45 sorties en forêt entre octobre et mars. "Il y a des tout-petits avec nous, ils aiment notamment s'occuper des chiens. Il n'y a pas d'arme dans la chasse à courre. C'est vraiment un moment de décompression, dans la nature, avec un fort esprit d'équipe".

À côté d'une borne à selfies où les familles posent avec de faux poissons dans les bras, Cédric Dubois, chargé de développement à la fédération de pêche des Deux-Sèvres, est intarissable sur ses missions. "Nous allons dans les écoles, nous proposons des stages de pêche pendant les vacances. Les enfants sont naturellement attirés. Attraper des choses dans l'eau c'est pour eux un réflexe. Il reste à leur montrer comment marche le moulinet, comment fabriquer un appât (mouche), etc."

12 000 arbres plantés à la Forêt-sur-Sèvre

Le chargé de développement insiste aussi sur les aspects environnementaux de sa mission : "Aménager les milieux aquatiques, en reconnectant un bras de rivière pour favoriser la reproduction des brochets par exemple, fait partie de notre quotidien de travail. Nous faisons beaucoup pour les milieux humides".

À l'heure où la gestion de l'eau cristallise toutes les tensions, particulièrement en Deux-Sèvres, la création de l'association Nhaie'mrod Plantons en 79, officialisée lors du centenaire, est un moment de trêve bienvenue.

Fédération de pêche, de chasse, Fondation du patrimoine et acteurs de l'environnement s'engagent ensemble sur un programme ambitieux de replantation de haies. "À La Forêt-sur-Sèvre, nous avons déjà replanté 12 000 arbres", se félicite Cédric Dubois.

Nhaie'mrod a lancé un appel aux dons, avec un objectif de collecte de 100 000 € et de 35 km de haies plantées, le plus possible en lien avec des sensibilisations en milieu scolaire. Chaque don ouvre à des réductions d'impôts.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité