Aller au contenu principal

Agronomie
Agr’eau remet le couvert sur les cultures de rente

Le programme d’expérimentation et d’animation mené au sein des coopératives de Beurlay, St-Agnant et Tonnay-Boutonne s’est intéressé cette année aux modalités de destruction des couverts végétaux et à leurs effets sur les cultures suivantes.

La plateforme a été conçue pour mettre en évidence les différences de résultat entre plusieurs modalités de gestion des couverts et des apports en engrais.
© Aubin Lafon

Si aujourd’hui les intérêts des couverts végétaux semblent admis par la majorité des acteurs du monde agricole, il reste néanmoins beaucoup à préciser concernant leur gestion et leur adaptation aux différents contextes agronomiques. « C’est très bien d’en faire », lance Aubin Lafon, « mais il faut aussi assurer du rendement sur la culture qui suit. Et, malheureusement, il y a des agriculteurs qui ne savent pas trop comment faire, ou qui copient-collent des systèmes qui ne sont pas transposables chez eux. » C’est la raison pour laquelle le programme Agr’eau, dans le cadre duquel cet agronome spécialisé travaille depuis bientôt cinq ans avec les coopératives de Beurlay, St-Agnant et Tonnay-Boutonne, a fait évoluer ses modalités d’essais cette année. « Les deux fois précédentes, nous avions plein de plantes, des mélanges, des modes de semis différents », explique-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité