Aller au contenu principal

PACTE - PCAE
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu

L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le passé.

© N. C.

Attendues depuis près de six mois, les modalités des PCAE – modernisation des élevages seront arrêtées autour du 31 mars. De ce que l’on en sait déjà, les crédits mobilisables n’ont jamais été aussi élevés : 80 millions d’euros, « soit la somme des PCAE habituels et des plans de relance européen et national », décrypte Michel Serres, correspondant HVE-PCAE à la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres.

Le dispositif global, présenté sous le nom de PACTE, vise à redémarrer l’économie et structurer les filières, en proposant des conditions très favorables : un plafond de base de 40 % avec plafond d’investissement de 100 000 € par individu grâce à la transparence des Gaec annoncée à 180 000 € pour deux associés et 250 000 € pour trois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité