Aller au contenu principal

Moissons
Un bon début pour les orges

La moissons des premières orges 2023 s'annonce positive, d'un point de vue quantitatif et qualitatif. En France, la sole d'orge est en augmentation.
© MG

La première vague des moissons, sur la troisième semaine de juin, donne une tendance globalement positive sur les orges. Cap Faye, à Coulonges-sur-l'Autize, rapporte des rendements pour la plupart situés entre 65 et 80 q/ha, tout en observant des amplitudes importantes entre parcelles (de 56 à 96 q). Les pluies qui ont stoppé momentanément les chantiers ne représentent pas de risque pour les poids spécifiques, selon le technicien de la coopérative, Dany Moreau, " à condition qu'elles ne durent pas ". À l’issue du week-end du 17 juin, la plupart des orges étaient battues dans ce secteur. Quelques parcelles de pois avaient été récoltées.

À Thouars, la pluie a interrompu les chantiers commencés vers le 14 juin. " Environ 20 % de la sole a été battue ", estime Olivier Bonnet, le directeur de la production végétale de Bellanné. Le négoce relève de bons poids spécifiques (en moyenne 65-66 kg/hl, jusqu'à 70 pour les meilleurs) et une humidité de 12 à 14. Les rendements de ces premières orges sont excellents, au-dessus de 80 q/ha. " Un client du nord de la Vienne a récolté une moyenne de 90 q sur 50 ha ! " se réjouit le directeur.

Orge à la hausse, colza à la baisse

Les résultats des Deux-Sèvres confirment la tendance nationale établie par Agreste, qui estime un rendement de 68,3 q/ha, en hausse de 4,4 % par rapport à 2022 et de 5,6 % par rapport à la moyenne 2018-2022. Cette récolte " pourrait être la plus élevée depuis celle de 2019 ", affirme le service de statistiques de l'État, avec une augmentation des surfaces de 2,8 % en un an.

Pour les colzas, Agreste prédit un rendement de 34,4 q/ha, en baisse de 6,4 % par rapport à 2022, mais en hausse de 5,7 % par rapport à la moyenne 2018-2022. Le fort développement de la sole de l'oléagineux (+9,6 % en un an) permettrait de compenser le niveau de production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

À Clavé, en Gâtine, cédants et repreneurs sont réunis sur l'exploitation de polyculture-élevage.
De gauche à droite : Olivier et Thierry Parent, Daniel et Valentin Nivault et François Agneray.
À 50 ans, il cède son exploitation et installe deux jeunes

À Clavé, Olivier Parent, 50 ans, a fait le choix de cesser son activité d'agriculteur après le départ à la retraite de son…

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laetitia Desclaux est installée à Orches.
" Plus qu'un travail, une véritable passion "
Laëtitia Desclaux est installée depuis mai 2023 à Orches. Elle partage son expérience de jeune installée. Entrée dans le monde du…
Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Publicité