Aller au contenu principal

UE/Inde : lancement formel des pourparlers commerciaux

Annoncée en mai 2021, la relance des négociations commerciales entre l’UE et l’Inde en vue d’un accord de libre-échange est maintenant actée. Les deux parties veulent également conclure un accord sur la protection des investissements ainsi qu’un accord sur les indications géographiques.

© deposit photos

L’Union européenne et l’Inde ont officialisé, le 17 juin, la relance de leurs négociations commerciales en vue de parvenir à un accord de libre-échange, un accord sur la protection des investissements et un accord sur les indications géographiques (IG). Initialement lancées en 2007, elles avaient été suspendues depuis 2013.

« La reprise formelle des discussions ouvre un nouveau chapitre de nos relations bilatérales », a déclaré le commissaire européen au Commerce, Valdis Dombrovskis, en compagnie de son homologue indien, Piush Goyal. Avant d’assurer que « ce partenariat avec l’Inde est l’une de nos relations les plus importantes pour la décennie à venir ».

Durabilité et accès au marché

Le commissaire a également souligné l’importance « d’intégrer un chapitre ambitieux sur le commerce et le développement durable, qui visera à atteindre les objectifs climatiques dans le cadre du Pacte vert européen, et à promouvoir des normes environnementales et de travail élevé dans l’UE et en Inde ».

Concernant l’accord sur les IG, il garantira notamment un accès simplifié aux produits de qualité pour les consommateurs des deux parties et assurera la promotion des indications géographiques au niveau mondial, indique l’exécutif européen. En parallèle, Bruxelles a précisé que les deux parties travaillaient également pour résoudre les problèmes respectifs d’accès aux marchés. Une question centrale dans les pourparlers.

Un partenaire peu important

En matière de commerce agroalimentaire, l’UE présente en 2021 un solde largement déficitaire avec l’Inde de l’ordre de 2 063 millions d’euros. Sur le plan des exportations, l’Inde est seulement le 38e partenaire de l’UE. Les principaux produits exportés sur le sol indien sont le coton, la caséine, les huiles végétales ou encore certains fruits. Du côté des importations, l’Inde est le 11e partenaire de l’UE (avec 2,3 % des importations totales de l’UE). Les principaux produits agroalimentaires importés d’Inde par l’UE sont les tourteaux d’oléagineux, le café, les huiles végétales, ou encore les fruits tropicaux, noix et épices. Dans le secteur agroalimentaire, l’UE est le premier partenaire commercial de l’Inde. Les pourparlers devraient se conclure d’ici la fin de l’année 2023, espèrent les deux partenaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité