Aller au contenu principal

Sanitaire
Tuberculose bovine : maintenir l’équilibre entre élevage et faune sauvage

La tuberculose bovine, que l’on a cru éradiquée, est revenue en Charente-Maritime depuis une dizaine d’années. En réponse à la crainte des éleveurs liée au risque de transmission par la faune sauvage, un réseau de surveillance s’est mis en place.

Michel Grenon repère les passages des blaireaux près de ses parcelles, à Boutenac-Touvent.
© Léa Calleau

En arpentant les talus le long de ses champs, Michel Grenon est inquiet. Son œil maintenant aguerri repère les trous des terriers, mais aussi les petits sentiers tracés par les blaireaux, couverts en partie par la végétation. Éleveur de charolaises à Boutenac-Touvent, Michel a observé au cours des décennies une augmentation de la population de blaireaux. « Je voyais des passages dans le champ de blé. Je me demandais si quelqu’un passait là à vélo. J’ai compris que les blaireaux traversaient le champ toutes les nuits pour aller dans le champ de maïs en face. Ils aiment bien manger les fusées de maïs », explique l’agriculteur aujourd’hui salarié. Michel constate que les talus finissent par s’affaisser et la moissonneuse s’est même enfoncée dans une galerie l’été dernier.

Il y a eu une suspicion de tuberculose sur mes animaux à l’abattoir. Je n’ai pas beaucoup dormi avant d’avoir les résultats. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Moissons 2022 : le changement climatique s'annonce
Les moissons ont débuté très précocement cette année sur le territoire, à l’issue d’un printemps sec et chaud. Les…
Un abattoir à la ferme près de Champdeniers
 En une dizaine d’années, Magalie et Antony Papet ont expérimenté plusieurs aspects du métier d’éleveurs : salariat, vente…
Le premier CS avicole de la région ouvre en septembre
Impulsé par les professionnels de la filière, le premier certificat de spécialisation avicole ouvrira ses portes en septembre au…
« Plus rien de rationnel »

Le début des moissons en ce début juin est certes timide, mais remarquable. « Des années comme celles-ci…

Une supplémentation pour valoriser la ration
Des extraits de plante, incorporés aux granulés, améliorent le processus de digestion des bovins, réduisant les risques d’acidose…
Les convois agricoles et les règles de la route
À l’heure de la récolte, les engins, moissonneuses, tracteurs et remorques de grains ou de paille, presse à balles rondes,…
Publicité