Aller au contenu principal

Stervio, le youtubeur qui décrypte l’agriculture

Depuis 2016, le youtubeur Stervio rassemble des milliers d’abonnés grâce à ses vidéos sur l’agriculture. Une passion qui est devenue son métier, et qu’il met à profit de la promotion du monde agricole. 

Les partenariats avec les marques de matériels agricoles, qui sollicitent Stervio ou qu’il contacte lui-même, permettent d’aboutir à des projets ambitieux. Ici, le Massey 8S, invité d’honneur au Futuroscope.
© Capture d'écran

«Salut tout le monde, c’est Stervio, on se retrouve pour une nouvelle vidéo » ! Vous connaissez bien ce lancement si vous êtes, comme 310 000 internautes, adeptes du youtubeur Bastien Couture, alias Stervio. Le jeune Lotois de 20 ans, fils d’agriculteur, a créé en 2016 sa chaîne YouTube consacrée au jeu vidéo Farming Simulator : « J’ai commencé par réaliser quelques tournages, avec des copains, pour partager le jeu. Le principe est de créer sa propre ferme et de la faire évoluer ». Cette proposition, nouvelle sur YouTube, attire rapidement les abonnés. En moins d’un an, la chaîne atteint les 50 000 fidèles, qui ne cessent d’affluer depuis.

Deux passions pour un métier

Les 95 millions de vues confirment le succès du jeune entrepreneur, qui a créé sa société d’édition en 2019 et développe à plein temps son activité.

Je propose également des Vlog tournés en exploitations ou chez des concessionnaires de matériel.

Bastien manie gaming, montage vidéo, création de projets et relations partenariales : « Je diffuse plusieurs parties de Farming Simulator par semaine, enregistrées ou en streaming. Chacune nécessite deux à trois heures de travail. Je propose également des Vlog (des blogs vidéos, NDLR) tournés en exploitations ou chez des concessionnaires de matériel ». Ces formats d’environ vingt minutes, diffusés le samedi, sont tournés en une journée puis nécessitent une trentaine d’heures de montage : « Une étape cruciale pour obtenir un contenu de qualité, assez dynamique pour capter les internautes sur la longueur ».

Stervio Bastien Couture
Autodidacte, Bastien Couture s’est formé lui-même au montage vidéo et aux arcanes du référencement YouTube. À quelques jours d’Halloween, son studio d’enregistrement est prêt pour des parties endiablées.

Bastien vit depuis 2019 de ce métier qui allie ses deux passions, l’agriculture et la vidéo. Une opportunité pour découvrir les quatre coins de France et accéder à des lieux privilégiés : il a pu entrer au Futuroscope, fermé au public pendant le confinement, pour la présentation du Massey 8S (vidéo du 22 mai 2021, photo ci-dessus), visiter l’usine AGCO de Beauvais (Oise) ou partir en Pologne sur l’invitation de Michelin pour filmer l’usine (diffusion prévue début novembre). Si Bastien tire une petite contrepartie financière des partenariats avec les marques, complétée par la vente des vêtements de sa boutique, l’essentiel de son revenu provient de la rémunération de sa chaîne YouTube, liée aux revenus publicitaires qui sont fonction de son nombre de vues.

 

Ambassadeur de l’agriculture

 

Les internautes qui se sont entichés du jeune Youtubeur ont des profils assez variés. Les parties de Farming Simulator attirent essentiellement des followers jeunes, évoluant dans le milieu agricole. Mais la mise en ligne des vidéos de visites de fermes, débutées pendant le confinement, a drainé un public plus âgé, parfois éloigné de l’agriculture.

 

Conscient de son rôle d’ambassadeur, Bastien s’efforce à une vulgarisation des pratiques agricoles : « Je montre les travaux des champs en cours, le matériel, j’explique les différentes interventions. J’ai eu des retours de néophytes qui ont accroché avec ce format de visites d’exploitations ». Peut-être auront-ils l’occasion de suivre un jour le parcours d’un jeune installé, si Bastien concrétise ce projet qui lui trotte dans la tête.

 

Du e-farming pour susciter des vocations agricoles
Si vous ne venez pas à l’agriculture, c’est l’agriculture qui viendra à vous : c’est le pari de la rue de Varenne, qui lance, à l’occasion de la sortie de Farming Simulator 2022, une e-compétition autour du jeu. « Même si le jeu n’est pas représentatif de la réalité, c’est une façon de parler d’agriculture différemment, assure le cabinet de Julien Denormandie. La cible, les 15-30 ans, peut être sensible à ce secteur hautement technologique ». Une campagne de communication autour du monde agricole sera déployée simultanément. Les qualifications, les 27 et 28 novembre, seront ouvertes aux lycées agricoles et au grand public. La finale se déroulera dans un studio parisien et sera diffusée en direct, le 6 novembre, sur la web TV Twitch. Un événement auquel participera Stervio, sollicité par le ministre.

 

M.G.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Publicité