Aller au contenu principal

Entretien
Marais de Brouage : « S’ils noient, je n’ai plus d’exploitation »

Installé à Hiers, Frédéric Cannaud est l’un des agriculteurs les plus touchés par le PAPI du marais de Brouage et le programme Adapto ; la majeure partie de ses terres pourraient se retrouver dans quelques années sous les eaux.

« Quand j’ai découvert ce projet, je n’ai pas dormi pendant une semaine », témoigne Frédéric Cannaud, ici sur le coteau surplombant le marais qu’il entretient et cultive.
« Quand j’ai découvert ce projet, je n’ai pas dormi pendant une semaine », témoigne Frédéric Cannaud, ici sur le coteau surplombant le marais qu’il entretient et cultive.
© Kévin Brancaleoni

« Je n’ai pas de solution… Je ne sais pas ce que je vais devenir. » Quelques semaines après avoir découvert les contours du programme Adapto, présenté en décembre dernier à Brouage, Frédéric Cannaud accuse le coup. Pour cet agriculteur installé sur le bourg d’Hiers, entre Marennes et Brouage (qui appartiennent à la même commune), le choc est rude : si le projet du Conservatoire du littoral est mis en œuvre, il perdra 180 de ses 200 ha de terres. « Je n’aurai plus de métier. Je n’aurai plus que des bâtiments, un coteau de 20 ha… Et c’est tout. » Vice-président d’un syndicat de marais, propriétaire d’une portion de digue littorale, il était déjà informé des risques que faisait peser le PAPI (programme d’action et de prévention contre les inondations) sur l’agriculture dans le secteur de Brouage, mais les cartes qu’il a découvertes l’ont laissé sous le choc.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Timothée Goudeau, non issu du milieu agricole, est actuellement en parrainage sur une ferme bovine à Boisragon.
Pâturage tournant et ACS : Timothée raisonne son projet

À Boisragon, l'apprenti Timothée Goudeau se prépare à reprendre la ferme de bovins allaitants de Philippe Juin, qui part à la…

Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
En attendant l'arrivée des pigeons début septembre, Kenny Violette aménage pour mécaniser au maximum la production.
S'installer en pigeons : un projet sécurisant et familial

Kenny Violette va relancer un élevage de pigeons à Gourgé à la fin de l'été. Un projet qui lui permet d'assouvir son rêve d'…

Publicité