Aller au contenu principal

Gestion de l'eau
Restrictions d'irrigation accrues pour la fin de l'été

Plusieurs arrêtés émis par la préfecture ces derniers jours ont restreint les règles en matière d’irrigation pour la fin de campagne.

© Kévin Brancaleoni

Après un mois de juillet relativement doux et humide, les fortes températures et la baisse des précipitations au cours du mois d’août ont conduit la préfecture de la Charente-Maritime à publier plusieurs arrêtés de limitation provisoire des usages de l’eau. Le 17 août, c’est sur l’OUGC Saintonge que de premières mesures ont été annoncées : vigilance sur le bassin Gères - Devise, alerte renforcée (volume hebdomadaire limité à 5 % du volume estival et interdiction des prélèvements pour l’irrigation de 10h à 18h) pour les bassins Charente aval - Bruant et Boutonne Supra, crise (interdiction d’irrigation sauf dérogations éventuelles) pour le bassin Antenne-Rouzille et même débit de crise (interdiction totale d’irriguer) pour le bassin de la Seudre (amont, moyenne et aval). Cette interdiction totale a été annoncée le lendemain pour le bassin du Né (OUGC Cogest’eau), lui passé en « débit de crise ». Mardi 22 août, le bassin de la Boutonne supra a eu droit à un nouveau tour de vis, passant à son tour en crise. Enfin, le 24 août, le bassin des Fleuves côtiers de Gironde est passé en alerte (volume hebdomadaire limité à 7 % du volume estival, interdiction des prélèvements de 10h à 18h).

Le secteur agricole n’est pas le seul impacté. L’arrêté du 22 août a également suspendu le remplissage des mares de tonne sur le secteur de la Boutonne, qui s’est ajouté à ceux de la Seudre et de l’Antenne-Rouzille. À cette date, le remplissage est encore autorisé pour les mares de tonnes d’une surface inférieure à 1 ha pour les bassins de Curé et des marais de Rochefort nord et sud (avec calendrier de remplissage), ainsi que pour les bassins du Mignon, des marais Bord de Gironde nord et sud, du fleuve Charente, de la Seugne, de la Dronne aval et de l’Isle bassin aval.

À noter que cette année, les différents niveaux de restriction des usages de l’eau s’appliquent aussi bien aux agriculteurs qu’aux particuliers. Par exemple, l’arrosage des jardins potagers est interdit de 13h à 20h en cas d’alerte et de 8h à 20h en cas d’alerte renforcée ou de crise ; pour les espaces verts plus communs, l’interdiction totale s’applique dès le niveau d’alerte renforcée (sauf arbres et arbustes de moins de trois ans). Certaines pratiques, comme le nettoyage de véhicules chez les particuliers ou l’alimentation des douches publiques de plage, sont totalement interdites dès l’entrée en vigueur du premier niveau de restriction.

Situation des bassins de Charente-Maritime au 24 août 2023.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité