Aller au contenu principal

Attal ne convainc pas, les agriculteurs restent mobilisés

A l'issue d'une semaine de manifestations agricoles partout en France, les annonces de Gabriel Attal depuis une exploitation de Haute-Garonne vendredi 26 janvier n'ont pas apaisé la colère paysanne. Les mouvements se sont poursuivis pendant le week-end et reprennent de plus belle pour une deuxième semaine de mobilisation.

Les mobilisations agricoles, débutées le 22 janvier, vont reprendre pour une deuxième semaine, après des annonces gouvernementales jugées insuffisantes. Ici, rond-point de l'Acclameur, Niort, le 25 janvier.
© Marie Giraud

Les annonces du premier ministre Gabriel Attal, lors de son déplacement en Haute-Garonne vendredi 26 janvier, ont été jugées insuffisantes et partielles par les syndicats. La mobilisation, lancée le mardi 22 janvier par la Fnsea et les Jeunes agriculteurs, rejointe par la Coordination rurale le 23 et la Confédération paysanne le 24, est donc maintenue et devrait se renforcer cette semaine.

Les syndicats dans les starting-blocks en Poitou-Charentes

Pendant le week-end, les opérations se sont poursuivies en Poitou-Charentes, menées par les syndicats ou dans le cadre d'initiatives personnelles. Les syndicats agricoles se tiennent mobilisés pour une deuxième semaine de contestation :

  • En Deux-Sèvres, où les barrages filtrants avaient été levés jeudi 25 à 14 h, Fnsea et JA appelent à deux jours de mobilisation, les 30 et 31 janvier, en bloquant trois ronds-points du département : Saint-Sauveur - Bressuire, Montplaisir - Champdeniers, La colonne - Melle. De son côté, la Confédération paysanne, qui avait organisé plusieurs points de mobilisation durant le week-end, donne rendez-vous dès ce soir 19 h à la sous-préfecture de Bressuire ;
  • En Charente-Maritime, le blocage de l'A10 a été maintenu jusqu'à samedi 17 h. Fnsea et JA fixent rendez-vous dès ce soir 18 h à Cabariot, pour une action symbolique, suivie d'une programmation des actions pour la semaine. Dimanche, la Confédération paysanne avait occupé le port de La Pallice ;
  • En Charente, outre le blocage de la RN 10 et la RN 141, les agriculteurs ont attiré l'attention du public par le biais du Festival international de la BD, qui se déroulait du 25 au 28 janvier à Angoulême. La mairie a ainsi affiché un dessin de soutien de Jul et les manifestants ont pu rencontrer Rachida Dati, ministre de la culture ;
  • En Vienne, Fnsea, JA et la Coordination rurale tenaient les blocages de l'A10 et la N10.

     

 

La Chambre interdépartementale d'agriculture 17-79 assure son plein soutien à la profession agricole

Dans un communiqué de presse du 26 janvier, la Chambre interdépartementale d'agriculture 17-79 assurait son soutien aux mouvements des agriculteurs, confrontés à des "lourdeurs administratives", à "l'effet ciseaux" entre charges et revenus, au changement climatique. "Les agriculteurs doivent également faire face à
la défiance grandissante d’une partie de la société qui ignore pourtant la plupart des contraintes
liées à la production agricole", appuyait le communiqué.

L'inquiétude de la filière bio

Agrobio Deux-Sèvres a joint sa voix aux inquiétudes de la profession, dans un communiqué du 25 janvier, arguant que l'agriculture biologique, qui subit la baisse des revenus comme les autres systèmes, doit faire face à "la perte de l’aide au maintien (2017), la baisse des aides environnementales Pac et l'écroulement des prix payés aux producteurs". La FNAB et Agrobio 79  s'inquiètent d'un possible un recul du modèle biologique et appellent à "une revalorisation urgente du revenu agricole biologique, à la hauteur des services rendus".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité