Aller au contenu principal

Économie
Réduire les coûts d’énergie dans les bâtiments

L’augmentation du coût de l’électricité et l’évolution des réglementations font exploser les coûts de consommation d’énergie en élevage. En porcin et bovin, présentation de deux solutions innovantes : pompe à chaleur et solaire thermique.

Lisiothermie : valorisation des calories du lisier sous la dalle de la prépose par pompe à chaleur
© CA Bretagne

L’électricité est une part importante du chauffage des élevages porcins hors-sol. On estime à 983 kW/truie présente/an les besoins d’une truie et sa suite sur une année. 75 % de l’énergie consommée est électrique. Or, les tarifs augmentent sans cesse : + 50 % entre  2007 et  2017, indique Frédéric Kergoulay, ingénieur étude à la chambre d’agriculture de Bretagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Publicité