Aller au contenu principal

Intempéries
Quand le rideau de grêle tombe

Les dégâts sont considérables. Maisons, voitures sont touchées mais pour beaucoup d’agriculteurs de Haute Saintonge leur outil de travail a été anéanti, pulvérisé en quelques minutes. Le désarroi est total. Au fil des jours, la mobilisation se met en place. Objectif : garder la tête haute pour repartir.

Chez Alexandre Agat, à Allas-Bocage, les tournesols sont debout mais dépouillés.
© A. Agat

Le scénario semble se répéter. Après le violent épisode de grêle, du samedi 26 mai 2018... rebelote quatre ans après, avec la soirée du 20 juin et son lot d’orage, de pluie, de grêle ! Sur un axe allant des bords de Gironde au secteur d’Angoulême, « un couloir de près de 10 kms de large » d’après Anthony Brun, viticulteur - céréalier et producteur de kiwis à Saint-Bonnet-sur-Gironde. En quelques minutes, les grêlons ont anéanti le travail des céréaliers, des viticulteurs, des arboriculteurs, des maraîchers. Le bulletin de santé du végétal indique dans sa note du 21 juin, «de Nieul-le-Virouil à Saint-Bonnet-sur-Gironde, Saint-Thomas-de-Conac, ainsi que sur toutes les communes du canton de Mirambeau et la zone Neulles-Neuillac, on constate une intensité de 70 à 80 % et souvent jusqu’à 100 %.» Pour le canton d’Archiac, Saint-Lheurine, Allas-Champagne, Jarnac-Champagne, Saint-Martial-sur-Né, Marignac et Chadenac seraient touchées de 50 à 60 % selon le BSV.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Moissons 2022 : le changement climatique s'annonce
Les moissons ont débuté très précocement cette année sur le territoire, à l’issue d’un printemps sec et chaud. Les…
Un abattoir à la ferme près de Champdeniers
 En une dizaine d’années, Magalie et Antony Papet ont expérimenté plusieurs aspects du métier d’éleveurs : salariat, vente…
« L’animal reflète l’humain », atteste la comportementaliste Pauline Garcia
De l’audiovisuel à l’élevage, il y a un pas que peu franchissent. Pauline Garcia l’a fait, en développant une activité de…
« Plus rien de rationnel »

Le début des moissons en ce début juin est certes timide, mais remarquable. « Des années comme celles-ci…

Le premier CS avicole de la région ouvre en septembre
Impulsé par les professionnels de la filière, le premier certificat de spécialisation avicole ouvrira ses portes en septembre au…
Une supplémentation pour valoriser la ration
Des extraits de plante, incorporés aux granulés, améliorent le processus de digestion des bovins, réduisant les risques d’acidose…
Publicité