Aller au contenu principal

FNSEA 17 / JA 17
Pour les syndicats, #OnMarcheSurLaTête

JA 17 et FNSEA 17 ont symboliquement retourné les panneaux d'entrée ou de sortie de beaucoup de communes. Une action qui symbolise un profond malaise de la profession.

De multiples panneaux ont été retournés par les agriculteurs mobilisés.
De multiples panneaux ont été retournés par les agriculteurs mobilisés.
© JA 17 - FNSEA 17

Mercredi 22 novembre, au petit matin, beaucoup d'habitants ont pu voir les panneaux d'entrées ou de sorties de leurs communes, la tête renversée. Plus de 500 panneaux ont ainsi eu la tête en bas en Charente-Maritime. Une action menée dans le cadre d'un mouvement national lancé la veille. Cette action se veut pacifique et symbolique soulignent les deux syndicats JA 17 et FNSEA 17, dans un communiqué de presse du 22 novembre. Appelée #OnMarcheSurLaTête, elle est "représentative d'un profond malaise de la profession agricole"

Les deux organisations dressent une liste assez longue des raisons qui les poussent à agir de la sorte. Ils évoquent une augmentation des charges alors que les trésoreries sont à bout de souffle ; une non-revalorisation des marges producteurs et des négociations commerciales irrespectueuses ; un maintien de la souveraineté alimentaire du pays contre des réserves détruites et des accords bafoués par la justice. Ils parlent des retards de paiement des aides PAC alors que les engagements demandés aux agriculteurs sont toujours plus difficiles. Des retards de paiement des aides destinées à l'installation des jeunes sont récurrents et pendant ce temps une nouvelle aide dotation nouveaux jeunes agriculteurs (DNJA) est censée être plus attractive. Dans le flot de ce ras-le-bol, les agriculteurs parlent d'une accumulation et complexité des réglementations administratives alors que des contrôles sont toujours plus fréquents, sans parler des nouvelles normes incohérentes et qui ne respectent pas le "bon sens paysan". Enfin avec la loi Egalim qui n'est pas appliquée, on continue à importer des produits agricoles qui ne respectent aucune norme en vigueur sur notre territoire. 

Autant d'arguments qui amènent JA 17 et FNSEA 17 à s'interroger : "quel avenir pour notre agriculture dans ces conditions ?". Une interrogation pour laquelle les syndicats nationaux exigent "une vraie vision d'avenir pour l'agriculture" conformément aux engagements du président de la République aux Terres de Jim 2022.

 

Lire également l'article sur l'action dans la Vienne

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité