Aller au contenu principal

Plusieurs aides annoncées par Marc Fesneau au Space

© Réussir

Lors de son discours au Space, le 13 septembre à Rennes, le ministre de l’agriculture Marc Fesneau a annoncé que le régime des calamités agricoles sera accessible à partir de 11 % de pertes de produit brut d’exploitation (au lieu de 13 % habituellement). Alors que les agriculteurs font face à une sécheresse historique, cette décision vise à « faire rentrer un maximum d’élevages, notamment en polyculture-élevage », dans ce dispositif.

Demandé par la Fnsea, cet abaissement du seuil d’accès aux calamités est « extrêmement important. Il avait déjà été actionné il y a trois ans, a rappelé Christiane Lambert, la présidente de la Fnsea, lors d’une conférence de presse. Toutefois, il faudra que l’État soit plus généreux », a-t-elle ajouté, alors que le ministre n’a pas répondu à la demande de son syndicat de porter les indemnisations à 30 % des pertes (contre 28 % actuellement).

Par ailleurs, « il y aura des aides flash en département, à la main du préfet », a-t-elle complété, ajoutant que « le comité national de gestion des risques en agriculture se réunira en octobre, plus vite qu’habituellement ». La présidente du syndicat majoritaire a demandé au ministre de s’engager sur des premiers versements des calamités en décembre, au lieu d’avril en temps normal.

Dans son discours, Marc Fesneau s’est dit déterminé à « gagner le plus de temps possible pour rassurer les éleveurs sur le fait qu’ils auront la trésorerie pour passer l’hiver. S’il faut mettre en œuvre des dispositifs complémentaires, on le fera ». Après les aides à l’alimentation animale en porcs et volailles du plan de résilience, le ministre s’est dit ouvert à réfléchir à un dispositif pour les éleveurs bovins. Ces dernières semaines, la rue de Varenne avait déjà annoncé des exonérations de TFNB (taxe sur le foncier non bâti) et de charges sociales, ainsi qu’un renforcement des avances versées en octobre sur les aides Pac.

« La souveraineté alimentaire passe par l’élevage », a-t-il appuyé, avant d’appeler toute la chaîne alimentaire, en particulier les distributeurs et les consommateurs, à « porter sa part de souveraineté ». Selon le ministre, la France n’est « pas un pays de pénurie, mais un pays de pénurie de rémunération ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité