Aller au contenu principal

Moissons : « du jamais vu depuis 20 ans »

Les céréaliers sont encore nombreux à scruter le ciel et les relevés météo pour terminer leurs récoltes en blé, en orge ou en colza. Une fin de campagne qui traîne en longueur et qui a déjà un impact sur les rendements et la qualité des récoltes.

Les moissons ont commencé plus tard que les années habituelles.
Les moissons ont commencé plus tard que les années habituelles.
© Alexandre Veschini

Face à une météo capricieuse, les céréaliers ont peu d’options pour tirer le meilleur de leur production. La succession depuis le début du printemps d’un épisode de sécheresse, suivi de la grêle en mai a fragilisé les cultures. « Il y a eu un peu de dégâts et à ça s’est ajoutée la forte pluviométrie depuis fin juin », constatent Tony Fouché et Laurent Clochard, codirecteurs de la Coop de Mansle. Une météo qui a compliqué la bonne gestion des parcelles, induisant des récoltes parfois très hétérogènes notamment avec la multiplication d’averses extrêmement localisées. Les situations sont plus variées que jamais avec parfois de grosses variations d’une parcelle à l’autre. « Les agriculteurs vont devoir gérer davantage à la parcelle, plutôt qu’à la culture pour valoriser au mieux leurs apports azotés », conclut Lise Gouaud-Lecoq, conseillère Grandes Cultures à la Chambre d’agriculture de la Charente.

Retrouvez la suite de l'article dans La Vie Charentaise du vendredi 30 juillet 2021, disponible en kiosque et sur abonnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Et ainsi va la vie d’une agriculture qui s’adapte

La connaissance est une force, l’ouverture un atout pour se projeter, pour construire.

Cette punchline concentre les…

Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité